Qui finance la campagne ?

OpenSecrets.org est un formidable outil. Par le biais de ce site du Center for Responsive Politics plaidant pour la transparence en politique, il est possible de savoir qui finance les campagnes électorales. Quand on sait que près de 900 millions de dollars ont été récoltés pour l’élection présidentielle (441,6 millions pour Obama, 424,1 pour Romney), sans oublier 444,7 millions de dollars pour les élections sénatoriales et 790,7 pour la Chambre des représentants, on se dit que cela peut valoir la peine de s’y intéresser.

Surtout que depuis la dernière élection présidentielle, il y a quatre ans, une importante modification du financement de la vie politique est intervenue. Dès qu’ils sont parvenus à réunir 5 000 dollars ou plus dans vingt Etats ou plus, les candidats à la présidentielle peuvent prétendre à un dollar gouvernemental pour un dollar privé, dans la limite de 250 dollars par contribution. Mais cette aide publique est conditionnée à un engagement à limiter les dépenses électorales.

Jusqu’en 2010, année où une décision de la Cour suprême a ouvert la voie aux financements privés illimités. Au travers de « Super Political Action Committee » ou « Super PAC », particuliers, entreprises, syndicats comme tout groupe organisé ont dès lors pu contribuer à la hauteur qu’ils le veulent aux campagnes électorales. Le seul filet juridique instauré pour éviter la corruption étant une disposition interdisant toute coordination entre le Super PAC et le candidat.

Source : Opensecrets.org.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si l’on en croit les données du Center for Responsive Politics, près de 85 millions de dollars ont ainsi été levés dès 2010 (année d’élections législatives). Pour 2012, on en est déjà à 398,7 millions (sur un total de 702,3 millions de dollars levés), dont 35,8 millions pour Barack Obama et 97,4 millions pour Mitt Romney. L’écart donne une idée de l’ampleur du débat provoqué par la nouvelle réglementation… Surtout que l’autonomie des Super PAC par rapport aux candidats est régulièrement interrogée !

Et les Texans ne sont pas les derniers à alimenter la polémique. Quand on regarde qui sont les gens donnant de leur poche, on trouve deux couples du Lone Star State dans le top dix des contributeurs individuels, qui comprend aussi deux Californiens. Mais au total, les habitants du Golden State ne sont « que » douze dans le top cent, contre 18 Texans. Et parmi ces 18 donateurs, seuls quatre soutiennent des candidats démocrates. La tendance est donc claire. Nous espérons rencontrer certains de ces contributeurs lors de notre périple.

Source : OpenSecrets.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s