Les Sias – Un vote démocrate en guise d’assurance chômage

Les Sias – La mère : Juanita, le fils : Mauro, le père : Ricky, la fille : Roxy, l’oncle : Joe Segueda.

A Laredo comme dans le reste de la vallée du Rio Grande, on vit à la mexicaine. Fils d’immigrants mexicains, Ricky et Juanita Sias parlent espagnol à la maison. Chaque matin, ils déposent leurs fils de six ans, Mauro, à une école bilingue où les hispanophones apprennent l’anglais. Et en attendant le retour de Ricky de la carrosserie où il travaille jusqu’à 18 heures, la petite Roxy, un an et demi, est gardée par sa grand-mère maternelle, puisque Juanita a commencé à travailler dans un restaurant où elle embauche à 18 heures.

Redresser de la tôle froissée, prendre soin d’un bébé, servir des clients : toutes ces activités ont lieu en espagnol, entre Mexicains ou Hispaniques, la population étant à plus de 95 % latina. Et même si la vie est plus chère à Laredo que du côté mexicain de la frontière, située à moins de 750 mètres de chez les Sias, elle reste très bon marché en comparaison du reste des Etats-Unis et même le reste du Texas.

SE MAINTENIR A FLOT, UN DEFI QUOTIDIEN

Il y a un an, Ricky et Juanita ont ainsi acheté un préfabriqué d’occasion comprenant deux chambres pour 2 500 dollars. Alors même si le poste essence (environ 600 dollars mensuels) grève leur budget, les Sias s’en sortent, bien que Juanita comprenne mal l’anglais et ne tire pas profit de son diplôme d’assistante médicale (décroché en 2010, après une interruption de ses études au moment de la naissance de son fils, quand elle avait quinze ans et Ricky seize).

En plus de leur domicile qu’ils rénovent petit à petit, ils possèdent un terrain où ils ont installé une caravane qu’ils ont occupé un temps et louent à présent. Malgré ce revenu additionnel et le fait que Juanita ait commencé à travailler, les Sias n’ont pas d’assurance santé, car elle n’est pas prise en charge par leurs employeurs respectifs et que leurs revenus dépassent le seuil pour bénéficier du programme gouvernemental Medicaid. C’est aussi pour des raisons financières qu’ils attendent pour remplacer la voiture que Ricky a accidentée et qu’ils ne souhaitent pas de nouvel enfant.

Juanita voudrait voyager pour connaître autre chose que Laredo et sa voisine mexicaine Nuevo Laredo, où vit toute sa famille et celle de Ricky. Mais les Sias ont pour l’instant besoin de cette proximité pour garder la tête hors de l’eau dans cette ville de 240 000 habitants qui prospère sur le transport de marchandises fabriquées au Mexique, mais où le revenu annuel moyen s’élève à moins de 15 000 dollars annuels par personne et le taux de pauvreté frôle les 30 %. Ils savent qu’ils peuvent compter sur leur oncle José-Luis (alias Joe, de passage à la maison au moment de l’interview) pour réparer le chauffe-eau par exemple.

« REPUBLICAIN, EUH NON, DEMOCRATE ! »

Alors ils laissent la mère de Juanita emmener leurs fils au temple tous les dimanches, même si eux ne pratiquent plus. Et pour se garder une porte de sortie en cas de chômage, ils entretiennent aussi leur proximité avec le maire d’El Cenizo, la banlieue de Laredo où ils vivent. « Nous aimons Raúl Reyes car il a pavé les rues, alors que ses prédécesseurs n’ont rien fait, explique Ricky. Mais je dois reconnaître que c’est aussi parce que les membres de ma famille qui se sont retrouvés au chômage ont été employés par la mairie ».

Lors de l’élection du six novembre Ricky sait donc que lui et Juanita voteront « républicain. Euh non, attendez, Obama il est républicain ou démocrate ? Démocrate ? Alors nous voterons démocrate et nous espérons que nos voisins voteront aussi, car nous n’aimons pas les idées du parti républicain ».

Aux Etats-Unis, les Latinos se concentrent à la frontière avec le Mexique, notamment dans la vallée du Rio Grande. A Laredo, l’une des principales villes de la vallée, la population blanche non-Latino ne dépassait pas 3,4 % du total lors du dernier recensement, en 2010.

TEXTE Cécile

PHOTOS Mélinda

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s