Shawn Miller, la liberté avant tout

A Laredo, à la frontière mexicaine, nous avons été hébergées par Shawn Miller. Né en 1972, à Lubbock, dans le Nord du Texas, Shawn avait un père pilote de l’air qui les a fait voyager partout aux Etats-Unis (Wisconsin, Michigan, Californie, etc.). Il a également passé six ans en France au début des années 2000 entre la Bourgogne et Saint-Etienne. Pour ce professeur détenteur de trois Masters (philosophie, histoire, finance) et qui continue d’étudier encore et toujours, le choix pour l’élection du 6 novembre est fait.

Il votera Républicain.

Shawn Miller à l’arrière de sa maison

« La différence entre les Républicains et les Démocrates n’est pas énorme c’est sûr. Mais cette année je vais voter Républicain. En 2008, j’avais voté pour le parti libertarien. Ce n’est pas Romney que je soutiens mais Paul Ryan. Car c’est un politicien un peu philosophe. Il suit la pensée de Thomas d’Aquin et c’est vraiment super. J’ai étudié la philosophie en France et j’aime beaucoup saint Thomas d’Aquin. »

Le credo de Shawn c’est la liberté individuelle, le fond de sa croyance. Il explique avoir une grande confiance en la nature humaine et penser comme la Bible. Dieu ayant créé les hommes et les femmes à son image, ils sont donc bons et il faut leur laisser la possibilité d’être bons.

Ses choix politiques correspondent à sa croyance religieuse mais aussi aux aléas de sa vie.  « En 1994, je cherchais un emploi et j’ai découvert qu’une loi (Americans with Disabilities Act -portant sur l’accès à l’emploi des handicapés) décourageait les patrons qui auraient pu m’embaucher. Employer un handicapé à ce moment-là était très coûteux. Ça m’a vraiment fait du tort. Aujourd’hui, certes Obama a fait du bien et on l’attaque injustement. Mais quoi qu’il fasse je suis contre, car lui veut plus de gouvernement. Et pour moi c’est vraiment une domination pénible. »

Moins de gouvernement fédéral, plus de gouvernement local. Voilà ce que Shawn désire. « Je veux plus de liberté et moins de taxes, c’est pour cela que je me reconnais en Ron Paul (Texan lui aussi) et les libertariens. »

Le professeur reconnaît que dans la pratique, les Républicains, dès qu’ils ont le pouvoir, font comme les autres et augmentent les impôts. Et qu’aux Etats-Unis, un troisième parti ne peut pas gagner. Pour lui, la participation à la vie citoyenne est aussi un enjeu clé.

« Nous sommes 300 millions de citoyens et on a tendance à penser qu’un seul vote ne peut rien changer. Pourquoi aller voter ? En 2008, je donnais des cours à des étudiants à l’université et beaucoup ne savait rien du tout sur la politique. Ce n’était vraiment pas glorieux. Il y a même des gens qui votent en se disant « tiens Obama est beau ». Ils votent sans intelligence… Ça non plus ce n’est pas très glorieux pour notre pays. »

Shawn Miller, 40 ans

TEXTE & PHOTOS Mélinda

Publicités

À propos de Mélinda Trochu

Journaliste freelance. Ex CFJ promo 2009. Ex-JRI à France 3. Ex ambassade de France à Beyrouth.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s