Naomi, 96 ans, une vie de labeur texan

Naomi est une pure Texane. Têtue, travailleuse, attachée à sa famille et à son Etat. A 96 ans, elle a vécu toute sa vie au Texas.

Nous la rencontrons dans le centre de Paris (Texas !) où sa petite-fille (Anita) et le mari de cette dernière (Gary), vivant près de Dallas, la visitent une fois tous les quinze jours. Parce que Naomi a beau avoir 96 ans, elle vit toujours seule chez elle avec son chien Daisy ! Chaque semaine, des voisins viennent s’enquérir de la santé de la nonagénaire et une femme de ménage passe également prendre soin de la maison.

Anita, la petite-fille, Naomi, et Gary le mari d’Anita

Lire la suite

Publicités

Voter avant le 6 novembre c’est possible !

Chris a voté le 25 octobre pour la présidentielle du 6 novembre.

Pour favoriser la participation électorale, le Texas permet à ses habitants de voter jusqu’à quinze jours à l’avance. Comme Barack Obama à Chicago, la dame assurant l’accueil de l’office de tourisme de Huntsville s’est prononcée avant le jour-J (qui tombe cette année le six novembre). Et Chris affichait fièrement son civisme avec un autocollant « a voté ! ».

En personne ou par courrier, ils sont près d’un million et demi à avoir ainsi anticipé l’échéance électorale, soit plus de 17 % du collège électoral selon les derniers chiffres de la Secretary of State. A Houston, un Français fraîchement naturalisé nous a raconté son étonnement face à l’engouement des Texans pour ce mode de scrutin.

« J’ai été surpris par la longueur de la queue à faire avant d’arriver à la machine de vote. Ensuite, c’est une cinquantaine de questions auxquelles il faut répondre, une dizaine sur des changements de lois locales, mais surtout une quarantaine de candidats à départager, depuis la présidence de la fédération jusqu’au 334e district judiciaire ! J’avoue avoir peu d’éléments pour me prononcer sur cette dernière élection. Mais au Texas il n’y a de toute façon qu’un seul candidat à certains postes : celui du parti républicain ».

Comme Chris, la plupart des Texans vote en effet pour le parti républicain. Au point que la primaire républicaine retienne parfois plus l’attention que l’élection générale.

TEXTE Cécile

PHOTO Mélinda

Huntsville – Des Démocrates en campagne

Neil Burns

Une gageure de faire campagne pour le parti démocrate dans l’Est du Texas, viscéralement républicain ? Pas du tout pour Neil Burns, candidat démocrate à la législative organisée dans le huitième district de l’Etat. A Huntsville comme ailleurs, « nous menons une campagne de terrain, en nous appuyant sur les bureaux démocrates disséminés dans l’ensemble du district, et sur notre réseau de militants allant porter la bonne parole un peu partout, en organisant des réunions publiques, en informant les électeurs sur le vote à l’avance… » Lire la suite

Les Ward – Obama pour son bilan et sa vision avant sa couleur de peau

Des Noirs au Texas ? Il y en a un petit peu moins que dans le reste du pays (à un point près). Mais tout de même plus de 12 % au dernier recensement de la population, en 2010.

Pour en rencontrer, il nous a suffi de nous rendre à l’heure de la messe dans un temple rattaché à un courant du protestantisme né après le début du XIXe siècle (l’époque où les Afro-Américains ont commencé à s’y convertir massivement). A l’église baptiste missionnaire de Mount Moriah, à Elgin, près d’Austin, nous avons fait la connaissance de Gladys Ward, la mère du pasteur assistant.

Mount Moriah Missionary Baptist Church

LE PASSE ESCLAVAGISTE DU TEXAS

« Ma grand-mère est arrivée comme esclave du Tennessee pour récolter du coton et je me rappelle qu’à l’école nous devions nous contenter de livres d’occasions, dont certaines pages manquaient, car c’était l’école des Noirs », raconte la sexagénaire, qui a passé toute sa vie dans la région rurale située à l’Est de la capitale du Texas.

Lire la suite

Au Texas, on fore encore…

Le sous-sol entre San Antonio et Laredo, à la frontière mexicaine, recèle un trésor de schiste bitumeux : le réservoir d’Eagle Ford, que la hausse des prix de l’essence et l’évolution des techniques de forage permettent d’exploiter depuis seulement quelques années, mais pour encore plusieurs décennies, espère KED Interests, la société  de Houston qui édite le site EagleFordShale.com.

En fait, « personne ne sait combien de temps cela va durer », commente Garry Wilson, un rancher de la région qui a vendu son bétail lors de la sécheresse de 2008 et a conduit des bulldozers, avant de commencer à fournir des services de pompage à haute pression, il y a deux ans.

Garry Wilson

Lire la suite

Des rêveurs qui n’ont pas la tête dans les nuages

Devant le Starbucks où nous nous sommes installées pour travailler à San Antonio, un groupe de jeunes s’est formé. Ils enfilent des gilets jaune fluo arborant le slogan « I am a Dreamer voter! ». Ne comprenez pas : « Je suis un électeur qui rêve », mais plutôt « je suis un jeune immigré illégal qui rêve de voter ».

« Les Dreamers sont arrivés aux Etats-Unis avant leurs seize ans, ont passé au moins cinq années dans le pays de façon continue, ont fréquenté des écoles publiques américaines, ont été acceptés dans une université et ont un casier judiciaire vierge », explique Adrián Reyna (photo), arrivé en 2004 avec ses parents et un visa tourisme. Il est aujourd’hui étudiant en anthropologie et science politique à l’université du Texas à Austin.

Lire la suite

Bill Rivers, rancher/dresseur au grand coeur

Bill Rivers est un authentique cowboy, né dans le Nebraska, élevé dans une ferme du Missouri. Quand il était petit, il voulait être vétérinaire. Au final, il se retrouve à 64 ans dans un ranch au Texas et avec une belle carrière à Hollywood. Chez Disney ou sur les plateaux de films comme Hidalgo, le truc de Bill c’est de dresser n’importe quel animal ! Chimpanzés, zèbres, chameaux et oryx n’ont plus aucun secret pour lui.

Lire la suite

A la chasse au rancher à Bandera

Bandera, point de départ du Great Western Cattle Trail et capitale des cowboys… Telle est la première étape que nous avions choisie pour notre périple. Après avoir fait étape dans la ville natale de Lyndon B. Johnson, le seul président démocrate originaire du Texas, et photographié la première Texas White House, nous étions au cœur du Hill country agricole dès 16 heures de l’après-midi, prêtes à découvrir à quoi ressemblait la vie dans un ranch.

Pour trouver une famille, nous sommes entrées dans un magasin fournissant le matériel nécessaire à l’activité agricole, où nous n’avons rencontré que des propriétaires d’animaux de compagnie. On nous a conseillé de nous rendre au Longhorn Saloon et au restaurant OST (pour Old Spanish Trail) pour parler à des cowboys.

Le premier établissement comptait effectivement un authentique cowboy, mais employé dans un ranch situé à une heure et demie de route de Bandera. Et le niveau d’alcoolisation de l’assemblée nous a incitées à poursuivre notre recherche.

Lire la suite

Qui finance la campagne ?

OpenSecrets.org est un formidable outil. Par le biais de ce site du Center for Responsive Politics plaidant pour la transparence en politique, il est possible de savoir qui finance les campagnes électorales. Quand on sait que près de 900 millions de dollars ont été récoltés pour l’élection présidentielle (441,6 millions pour Obama, 424,1 pour Romney), sans oublier 444,7 millions de dollars pour les élections sénatoriales et 790,7 pour la Chambre des représentants, on se dit que cela peut valoir la peine de s’y intéresser.

Surtout que depuis la dernière élection présidentielle, il y a quatre ans, une importante modification du financement de la vie politique est intervenue. Dès qu’ils sont parvenus à réunir 5 000 dollars ou plus dans vingt Etats ou plus, les candidats à la présidentielle peuvent prétendre à un dollar gouvernemental pour un dollar privé, dans la limite de 250 dollars par contribution. Mais cette aide publique est conditionnée à un engagement à limiter les dépenses électorales.

Jusqu’en 2010, Lire la suite