Liesse à Austin, bastion démocrate, pour la réélection d’Obama

Les soirées électorales sont festives aux Etats-Unis. Dans la capitale du Texas, Austin, même le très sérieux Texas Tribune avait prévu un concert et des chamallows grillés pour son Election watch party. Pas évident pour Mélinda d’assurer un direct pour une radio mauricienne dans ces conditions !

A l’annonce de la victoire d’Obama, le camp républicain a toutefois déserté le bar qu’il avait choisi pour suivre les résultats. Seules des pancartes du Républicain Ted Cruz, devenu le premier sénateur Latino du Texas, attestent de leur passage. Un retardataire nous assure cependant de son plaisir de voir la démocratie à l’oeuvre.

Lire la suite

Publicités

Les Garcia – L’Amérique, terre d’opportunités

Il y a un an, Lindsay et Alex Garcia vivaient à deux dans leur maison de Buda près d’Austin. Depuis, leur bébé est arrivé (Tessa, dix mois) et ils ont accueilli la fille colombienne d’Alex (Alejandra, 16 ans, issue d’un premier mariage) sous leur toit. Alejandra fait ses premiers pas dans un lycée américain depuis deux mois. Pour la jeune fille, dont l’anglais est encore timide, le combat pour rejoindre son père a été long. Plusieurs fois, un visa tourisme lui a été refusé.

S’adapter à un nouveau pays n’est pas aisé. « La langue anglaise, l’orthographe surtout, est difficile pour moi » explique la jeune fille. A la maison, sa belle-mère professeure d’espagnol lui parle en anglais, mais elle répond pour l’instant toujours en espagnol. « Nous sommes très fiers d’elle. C’est vraiment difficile pour elle » ajoute Alex. Au Texas, 34,2 % des habitants parlent une autre langue que l’anglais à la maison.

Alex le père, Tessa le bébé, Alejandra l’aînée et Lindsay la mère

Lire la suite

Les St. John – Un déçu d’Obama + une libertarienne = deux votes pour Romney ?

Robin et Jeff St. John

Elle est agente immobilière, lui professeur de physique. Robin et Jeff St. John se sont rencontrés en 1990, sur leur lieu de travail. Diplômée en psychologie, Robin intervenait dans l’établissement scolaire où Jeff donnait des cours, en Californie. La Texane était déjà maman d’une petite fille, Britney, qu’elle élevait seule. Et quand elle est tombée enceinte de leur fils Dylan, Jeff l’a épousée, puis l’a suivie au Texas, dans le Nord de l’agglomération de Dallas-Fort Worth. Car pour le couple, « la Californie n’est pas un bon endroit pour élever des enfants. Il y a trop de distractions. Les gangs y sont plus actifs ». Lire la suite

Naomi, 96 ans, une vie de labeur texan

Naomi est une pure Texane. Têtue, travailleuse, attachée à sa famille et à son Etat. A 96 ans, elle a vécu toute sa vie au Texas.

Nous la rencontrons dans le centre de Paris (Texas !) où sa petite-fille (Anita) et le mari de cette dernière (Gary), vivant près de Dallas, la visitent une fois tous les quinze jours. Parce que Naomi a beau avoir 96 ans, elle vit toujours seule chez elle avec son chien Daisy ! Chaque semaine, des voisins viennent s’enquérir de la santé de la nonagénaire et une femme de ménage passe également prendre soin de la maison.

Anita, la petite-fille, Naomi, et Gary le mari d’Anita

Lire la suite

Nacogdoches – Une coloc’ arty et engagée, mais pas dans les urnes

Ils circulent à vélo, font leurs courses au marché de producteurs, jouent de la musique, écrivent, peignent ou dessinent, et vivent ensemble sous le même toit plutôt que d’entrer dans le moule du couple marié avec enfants -pourtant prédominant à Nacogdoches, où ils ont élu domicile. Daniel Baugh, Santiago Escobedo, Kimberly Foli et Krysta Robertson ont beau vivre dans l’Est du Texas, connu pour son attachement aux traditions, ces jeunes âgés de 22 à 24 ans se reconnaissent volontiers comme des hipsters. Et contre toute attente, ils s’épanouissent à Nacogdoches.

Daniel, Krysta, Kimberly, Santiago

Certes, « il n’y a pas beaucoup d’endroits où montrer son art », regrette Santiago, étudiant en beaux-arts à l’université Stephen F. Austin. Mais « en prenant en compte le conservatisme ambiant, on peut considérer que Nacogdoches est assez ouvert », nuance Kim, rédactrice en chef adjointe au Daily Sentinel, le quotidien local. « Je viens de trouver un nouveau lieu d’exposition pour les artistes locaux », s’enthousiasme d’ailleurs Daniel, également étudiant en beaux-arts et président de l’Alliance pour les arts de l’université Stephen F. Austin. Lire la suite

Huntsville – Des Démocrates en campagne

Neil Burns

Une gageure de faire campagne pour le parti démocrate dans l’Est du Texas, viscéralement républicain ? Pas du tout pour Neil Burns, candidat démocrate à la législative organisée dans le huitième district de l’Etat. A Huntsville comme ailleurs, « nous menons une campagne de terrain, en nous appuyant sur les bureaux démocrates disséminés dans l’ensemble du district, et sur notre réseau de militants allant porter la bonne parole un peu partout, en organisant des réunions publiques, en informant les électeurs sur le vote à l’avance… » Lire la suite

Cynthia Rogers – Un président noir, rare signe d’espoir

Mère de cinq enfants nés de trois pères différents dont aucun n’a été son mari (son seul mariage n’ayant duré que deux ans et ne s’étant pas traduit par une nouvelle naissance), Cynthia Rogers a l’impression de subir sa vie. « Quand on est petite fille, on ne se dit pas que l’on va vivre des allocations [soit un budget de 1 343 dollars mensuels, du fait du handicap de son second fils, autiste]. Mais pour élever mes enfants, j’ai dû y avoir recours ».

Josef le fils, Cynthia la mère, Kendra la fille

Née à Hawaï en 1965, Cynthia semble avoir souffert de l’attention portée à sa sœur aînée, souffrant d’un problème cardiaque, de la mort de sa mère d’une maladie auto-immune (le Lupus érythémateux disséminé) quand elle n’avait que neuf ans et de l’autorité parentale accordée sa belle-mère. « Elle en abusait. Quand elle nous punissait, elle s’assurait que nous souffrions ».

Lire la suite

Les López-Izaguirre – L’Amérique sans le rêve ni les papiers

María López n’a pas le droit de vote aux Etats-Unis : elle est mexicaine. Pourtant, ce samedi 27 octobre, elle ira toquer aux portes de son voisinage de Houston pour inciter les Latinos à aller voter. « Nous qui n’avons pas de papiers, nous avons besoin que les membres de notre communauté participent, car nous ne sommes pas traités comme des êtres humains », estime cette quadragénaire arrivée dans la première ville du Texas en 2001 avec un visa tourisme.

Le porte-à-porte ne représente qu’une petite partie de l’activité militante de cette femme de ménage. Avec ses collègues de Houston syndiqués au Service Employees International Union (SEIU), elle s’est mise en grève pendant près d’un mois en juillet afin de défendre ses avantages sociaux.

Maria et sa fille Shiomara

Lire la suite

Les Ward – Obama pour son bilan et sa vision avant sa couleur de peau

Des Noirs au Texas ? Il y en a un petit peu moins que dans le reste du pays (à un point près). Mais tout de même plus de 12 % au dernier recensement de la population, en 2010.

Pour en rencontrer, il nous a suffi de nous rendre à l’heure de la messe dans un temple rattaché à un courant du protestantisme né après le début du XIXe siècle (l’époque où les Afro-Américains ont commencé à s’y convertir massivement). A l’église baptiste missionnaire de Mount Moriah, à Elgin, près d’Austin, nous avons fait la connaissance de Gladys Ward, la mère du pasteur assistant.

Mount Moriah Missionary Baptist Church

LE PASSE ESCLAVAGISTE DU TEXAS

« Ma grand-mère est arrivée comme esclave du Tennessee pour récolter du coton et je me rappelle qu’à l’école nous devions nous contenter de livres d’occasions, dont certaines pages manquaient, car c’était l’école des Noirs », raconte la sexagénaire, qui a passé toute sa vie dans la région rurale située à l’Est de la capitale du Texas.

Lire la suite

Les Blyth-Salvato / Deux homosexuels démocrates réinventent la famille recomposée

La mère Cheryl, le père Carl (désormais divorcés), le nouveau compagnon de Carl Joe, les filles Claire, Katie, Sarah et son mari Kiran

Originaire de la côte Est, où il a passé l’essentiel de sa vie (hormis des séjours en France, où il a appris le français adolescent, puis au Canada), Carl Blyth avoue qu’il était un peu inquiet avant de déménager à Austin, la capitale du Texas, en 1993. « Je m’imaginais l’Etat comme laid, sec, républicain. Le Texas est républicain, mais il est beaucoup plus divers qu’on ne l’imagine de l’extérieur et la République populaire d’Austin n’a rien à voir avec la conservatrice Dallas ou même Houston ».

UNE FAMILLE RECOMPOSEE ET HOMOSEXUELLE

Austin, c’est la ville où Carl a pu faire son coming out et se séparer de sa femme sans drame majeur en 1997, avant de reconstruire une famille à part entière avec Joe Salvato, qu’il a rencontré en 2004. Les deux premières filles de Carl, Sarah et Katie, étaient alors adolescentes. Mais la petite dernière, Claire, n’avait que dix ans. « Nous avons donc partagé le rôle de père et Joe a beaucoup fait à la maison », souligne Carl. Lire la suite

Les Sias – Un vote démocrate en guise d’assurance chômage

Les Sias – La mère : Juanita, le fils : Mauro, le père : Ricky, la fille : Roxy, l’oncle : Joe Segueda.

A Laredo comme dans le reste de la vallée du Rio Grande, on vit à la mexicaine. Fils d’immigrants mexicains, Ricky et Juanita Sias parlent espagnol à la maison. Chaque matin, ils déposent leurs fils de six ans, Mauro, à une école bilingue où les hispanophones apprennent l’anglais. Et en attendant le retour de Ricky de la carrosserie où il travaille jusqu’à 18 heures, la petite Roxy, un an et demi, est gardée par sa grand-mère maternelle, puisque Juanita a commencé à travailler dans un restaurant où elle embauche à 18 heures. Lire la suite

Les Valdez – Chicanos au chômage mais pleins d’espoirs

Les Valdez font partie des 25,8 % de pauvres vivant à San Antonio. Sachant qu’officiellement, être pauvre aux Etats-Unis signifie, pour une famille de quatre personnes, vivre avec moins de 23 000 dollars annuels. Dans le cas des Valdez, les revenus annuels du foyer se limitent aux deux pensions d’invalidité des parents, Augustin et Rosemary, soit 8 400 dollars par an (ou 700 dollars mensuels).

UNE SANTE DÉFAILLANTE, PASSEPORT POUR LE CHÔMAGE

Avec cette somme, « il faut payer les charges, la nourriture, l’essence, les produits d’hygiène et d’entretien de la maison, les abonnements au câble, au téléphone, mais aussi à internet, dont notre dernier fils, Nikolas, a besoin pour étudier, et les mensualités des prêts contractés afin de permettre à notre seconde fille, Samantha, de rejoindre l’équipe de danse de son lycée, puis de partir en vacances à Disneyworld, l’été dernier », précise Rosemary, dont la dépression a été diagnostiquée voilà un peu plus d’un an.

Augustin (le père), Nikolas (le fils), Gabriel (le petit-fils) et Rosemary (la mère).

Lire la suite

Qui finance la campagne ?

OpenSecrets.org est un formidable outil. Par le biais de ce site du Center for Responsive Politics plaidant pour la transparence en politique, il est possible de savoir qui finance les campagnes électorales. Quand on sait que près de 900 millions de dollars ont été récoltés pour l’élection présidentielle (441,6 millions pour Obama, 424,1 pour Romney), sans oublier 444,7 millions de dollars pour les élections sénatoriales et 790,7 pour la Chambre des représentants, on se dit que cela peut valoir la peine de s’y intéresser.

Surtout que depuis la dernière élection présidentielle, il y a quatre ans, une importante modification du financement de la vie politique est intervenue. Dès qu’ils sont parvenus à réunir 5 000 dollars ou plus dans vingt Etats ou plus, les candidats à la présidentielle peuvent prétendre à un dollar gouvernemental pour un dollar privé, dans la limite de 250 dollars par contribution. Mais cette aide publique est conditionnée à un engagement à limiter les dépenses électorales.

Jusqu’en 2010, Lire la suite

Romney plus offensif qu’Obama, mais pas plus convaincant

Pour suivre le premier débat télévisé entre Obama et Romney ce soir, je me suis rendue chez mes voisins : des étudiants en langues à l’université du Texas.

Voici le compte-rendu de cet échange centré sur l’économie et la santé avec l’un d’entre eux: le thésard français Charles Mignot, qui se rappelle de la primaire démocrate ayant opposé Barack Obama à Hillary Clinton en 2008.

Besoin de plus d’éducation civique pour lutter contre l’abstention ?

Les soupçons que nous émettions dans notre dernier post sur l’enthousiasme des Texans à accomplir leur devoir civique en se rendant aux urnes se confirment.

« En 2010, le Texas se classait parmi les derniers Etats en terme de participation électorale », a lancé la présentatrice de KLRU (la chaîne de télévision publique d’Austin) en lançant le débat sur la participation des jeunes Texans à la vie politique du pays organisé ce mercredi en partenariat avec la radio publique locale KUT et l’institut Annette Strauss pour la vie civique de l’université du Texas.

Lire la suite