Liesse à Austin, bastion démocrate, pour la réélection d’Obama

Les soirées électorales sont festives aux Etats-Unis. Dans la capitale du Texas, Austin, même le très sérieux Texas Tribune avait prévu un concert et des chamallows grillés pour son Election watch party. Pas évident pour Mélinda d’assurer un direct pour une radio mauricienne dans ces conditions !

A l’annonce de la victoire d’Obama, le camp républicain a toutefois déserté le bar qu’il avait choisi pour suivre les résultats. Seules des pancartes du Républicain Ted Cruz, devenu le premier sénateur Latino du Texas, attestent de leur passage. Un retardataire nous assure cependant de son plaisir de voir la démocratie à l’oeuvre.

Lire la suite

Publicités

Dan Moran – Héros de guerre et citoyen avisé

A 31 ans, Daniel Moran est l’heureux papa de trois enfants âgés de sept, cinq et deux ans et demi. Le soir où nous le rencontrons, à Cypress, au Nord-Ouest de Houston, sa femme Teal est sortie et les deux petits confiés aux soins d’une baby sitter, car Trey, l’aîné, a entraînement de football américain. La session dure deux heures. Mais pas question pour Dan de rater le rendez-vous. Dans cette famille de Texans de souche, le foot est une affaire importante.

Dan & Trey

Lire la suite

Les Agnew – Républicains, chrétiens et fans de Waco !

Dans la famille Agnew, je demande la mère, Charlene, 45 ans, consultante juridique. Le père Howard, 46 ans, est pasteur. Viennent ensuite les trois fils Nathan (17 ans), Jacob (19 ans) et Michael (21 ans) bientôt marié à Zara (21 ans).

Le cadet Jacob, la mère Charlene, le benjamin Nathan, le père Howard, l’aîné Michael et la belle-fille Zara

Les parents et Nathan vivent à Pearland, près de Houston, et viennent une fois tous les deux mois rendre visite aux deux garçons qui étudient à Waco. C’est là que nous les rencontrons dans un Cracker Barrel. Michael, l’aîné, étudie la communication à l’université de Baylor, la plus grande université baptiste du monde. Il y a rencontré sa fiancée Zara, étudiante en business dans la mode. Jacob, lui, étudie aussi la communication et la religion. Il souhaite devenir pasteur et leader de la chorale. Lire la suite

Les Bingham – Déçus par le parti républicain mais fans du Texas

Christie et Gene Bingham

Forcément républicains les commerçants texans ? Rien n’est moins sûr ! Votant habituellement pour le parti de l’éléphant, Gene et Christie Bingham, patrons du restaurant The Beacon Cafe, situé au sein d’un aérodrome de Fort Worth, s’apprêtent à s’abstenir. Pour eux, non seulement Mitt Romney est un mauvais candidat, qui « hésite sans cesse », « ne dit pas clairement ce qu’il veut faire » et « s’en est pris aux petites gens ». Mais Obama a aussi « sauvé l’économie », « reconnu qu’il ne pourrait pas faire tout ce qu’il avait promis lors de la précédente campagne et maintenu les troupes nécessaires à l’étranger ».

Lire la suite

Les St. John – Un déçu d’Obama + une libertarienne = deux votes pour Romney ?

Robin et Jeff St. John

Elle est agente immobilière, lui professeur de physique. Robin et Jeff St. John se sont rencontrés en 1990, sur leur lieu de travail. Diplômée en psychologie, Robin intervenait dans l’établissement scolaire où Jeff donnait des cours, en Californie. La Texane était déjà maman d’une petite fille, Britney, qu’elle élevait seule. Et quand elle est tombée enceinte de leur fils Dylan, Jeff l’a épousée, puis l’a suivie au Texas, dans le Nord de l’agglomération de Dallas-Fort Worth. Car pour le couple, « la Californie n’est pas un bon endroit pour élever des enfants. Il y a trop de distractions. Les gangs y sont plus actifs ». Lire la suite

Naomi, 96 ans, une vie de labeur texan

Naomi est une pure Texane. Têtue, travailleuse, attachée à sa famille et à son Etat. A 96 ans, elle a vécu toute sa vie au Texas.

Nous la rencontrons dans le centre de Paris (Texas !) où sa petite-fille (Anita) et le mari de cette dernière (Gary), vivant près de Dallas, la visitent une fois tous les quinze jours. Parce que Naomi a beau avoir 96 ans, elle vit toujours seule chez elle avec son chien Daisy ! Chaque semaine, des voisins viennent s’enquérir de la santé de la nonagénaire et une femme de ménage passe également prendre soin de la maison.

Anita, la petite-fille, Naomi, et Gary le mari d’Anita

Lire la suite

Les Salha – Du Liban au Texas, le rêve américain

A la maison, les Salha parlent anglais. Mais en bons petits Libano-américains, Diana et Christopher, les enfants, apprennent et parlent trois langues : français, anglais, arabe. Leurs parents sont arrivés à Houston à cause de la guerre civile au Liban (1975-1990). Fadi quand il avait seulement treize ans. Liliane lorsqu’elle avait vingt-six ans. Ces deux professionnels de la santé (dentiste et pédiatre) ne se sont pas adaptés de la même façon au Texas.

Pour Fadi, dont le frère et la sœur vivent à Houston et Austin, le choix est clair. « J’aime le Texas, il y a beaucoup d’espace. Vous pouvez travailler, voyager n’importe où et j’aime l’esprit entrepreneur des Américains. Je dirais que je suis Texan à 75 % et Libanais à 25 %. J’aime être américain mais j’aime aussi la culture libanaise centrée autour de la famille. Même si parfois la société là-bas est très pesante. »

Les Salha : Fadi le père, Diana la fille, Christopher le fils, Liliane la mère.

Lire la suite

Les Ward – Obama pour son bilan et sa vision avant sa couleur de peau

Des Noirs au Texas ? Il y en a un petit peu moins que dans le reste du pays (à un point près). Mais tout de même plus de 12 % au dernier recensement de la population, en 2010.

Pour en rencontrer, il nous a suffi de nous rendre à l’heure de la messe dans un temple rattaché à un courant du protestantisme né après le début du XIXe siècle (l’époque où les Afro-Américains ont commencé à s’y convertir massivement). A l’église baptiste missionnaire de Mount Moriah, à Elgin, près d’Austin, nous avons fait la connaissance de Gladys Ward, la mère du pasteur assistant.

Mount Moriah Missionary Baptist Church

LE PASSE ESCLAVAGISTE DU TEXAS

« Ma grand-mère est arrivée comme esclave du Tennessee pour récolter du coton et je me rappelle qu’à l’école nous devions nous contenter de livres d’occasions, dont certaines pages manquaient, car c’était l’école des Noirs », raconte la sexagénaire, qui a passé toute sa vie dans la région rurale située à l’Est de la capitale du Texas.

Lire la suite

Chez David – Célibataire républicain en quête d’amour

L’étape à Corpus Christi restera dans nos mémoires. Dans cette ville de 300 000 habitants connue pour sa base militaire (la Naval Air Station), nous avions décidé de trouver une famille liée à l’armée. Au supermarché du coin, le HEB, nous avons bien rencontré un vétéran du Vietnam, visiblement toujours ému de « son année en enfer », mais celui-ci ne nous a pas rappelées comme convenu. Ensuite, nous avions rendez-vous avec un US Marine adepte du yoga. Mais ce-dernier a annulé à 21h30.

Nous étions alors au DragonFly, un restaurant tenu par un Français. David mangeait seul, entre deux discussions avec le patron, son ami, et nous l’avions invité à se joindre à nous. Après lui avoir assuré que nous ne mettrions pas son nom sur le blog (à cause de son travail dans le pétrole), il a accepté de nous ouvrir sa porte et son cœur.

David

Lire la suite

Shawn Miller, la liberté avant tout

A Laredo, à la frontière mexicaine, nous avons été hébergées par Shawn Miller. Né en 1972, à Lubbock, dans le Nord du Texas, Shawn avait un père pilote de l’air qui les a fait voyager partout aux Etats-Unis (Wisconsin, Michigan, Californie, etc.). Il a également passé six ans en France au début des années 2000 entre la Bourgogne et Saint-Etienne. Pour ce professeur détenteur de trois Masters (philosophie, histoire, finance) et qui continue d’étudier encore et toujours, le choix pour l’élection du 6 novembre est fait.

Il votera Républicain.

Shawn Miller à l’arrière de sa maison

Lire la suite

Qui finance la campagne ?

OpenSecrets.org est un formidable outil. Par le biais de ce site du Center for Responsive Politics plaidant pour la transparence en politique, il est possible de savoir qui finance les campagnes électorales. Quand on sait que près de 900 millions de dollars ont été récoltés pour l’élection présidentielle (441,6 millions pour Obama, 424,1 pour Romney), sans oublier 444,7 millions de dollars pour les élections sénatoriales et 790,7 pour la Chambre des représentants, on se dit que cela peut valoir la peine de s’y intéresser.

Surtout que depuis la dernière élection présidentielle, il y a quatre ans, une importante modification du financement de la vie politique est intervenue. Dès qu’ils sont parvenus à réunir 5 000 dollars ou plus dans vingt Etats ou plus, les candidats à la présidentielle peuvent prétendre à un dollar gouvernemental pour un dollar privé, dans la limite de 250 dollars par contribution. Mais cette aide publique est conditionnée à un engagement à limiter les dépenses électorales.

Jusqu’en 2010, Lire la suite

Romney plus offensif qu’Obama, mais pas plus convaincant

Pour suivre le premier débat télévisé entre Obama et Romney ce soir, je me suis rendue chez mes voisins : des étudiants en langues à l’université du Texas.

Voici le compte-rendu de cet échange centré sur l’économie et la santé avec l’un d’entre eux: le thésard français Charles Mignot, qui se rappelle de la primaire démocrate ayant opposé Barack Obama à Hillary Clinton en 2008.

Besoin de plus d’éducation civique pour lutter contre l’abstention ?

Les soupçons que nous émettions dans notre dernier post sur l’enthousiasme des Texans à accomplir leur devoir civique en se rendant aux urnes se confirment.

« En 2010, le Texas se classait parmi les derniers Etats en terme de participation électorale », a lancé la présentatrice de KLRU (la chaîne de télévision publique d’Austin) en lançant le débat sur la participation des jeunes Texans à la vie politique du pays organisé ce mercredi en partenariat avec la radio publique locale KUT et l’institut Annette Strauss pour la vie civique de l’université du Texas.

Lire la suite

Pour ou contre le contrôle fédéral sur la loi électorale texane ?

Comme les autres Etats de l’Union, le Texas a son propre code de la route, sa politique scolaire, de santé publique, etc. Mais tout comme une série d’Etats ou de régions au passé raciste, il ne fait pas ce qu’il veut en matière électorale. Et c’est un Texan, le Démocrate Lyndon B. Johnson, qui a introduit la loi interdisant le suffrage censitaire qui excluait jusque là de nombreux Noirs de la vie démocratique.

Le Voting rights Act de 1965 oblige toujours le Lone Star State à obtenir l’aval fédéral dès qu’il modifie une disposition électorale. Une disposition dépassée pour certains. Mais sur laquelle l’administration Obama s’est appuyée pour censurer deux lois électorales texanes au cours des derniers mois. Journaliste au Texas Tribune, francophone et francophile, Jay Root est revenu pour nous sur cette polémique à l’issue d’un débat sur le sujet samedi, à Austin, dans le cadre du deuxième Tribune Fest.

PS : Jay Root vient de publier un livre électronique analysant l’échec du gouverneur Rick Perry dans la primaire républicaine à l’issue de laquelle Mitt Romney s’est imposé : Oops! (A Diary from the 2012 Campaign Trail).